Péniplastie

Il s’agit d’une demande « en augmentation ». Elle correspond le plus souvent à une demande d’homme souffrant du « syndrome du vestiaire » et qui, du fait d’un sentiment de petitesse de leur sexe, abandonnent souvent les activités sportives.

Les pré-requis avant l’opération

Dans notre structure, des consultations auprès d’un sexologue et d’un andro-urologue auront obligatoirement été faites avant de poser l’indication opératoire, afin d’éliminer notamment toute dysmorphophobie, tous troubles psychologiques, sexuels ou organiques.

La péniplastie consiste en une augmentation de volume plus ou moins associé à un allongement relatif de la verge.

La pratique

L’augmentation de volume s’effectue par réinjection de graisse (lipomodelage). Le principe est de réaliser une véritable auto-greffe de cellules graisseuses par réinjection de la graisse prélevée sur le patient lui-même.
Les cellules ainsi greffées resteront vivantes au sein de l’organisme, ce qui fait de la technique de lipostructure® une technique définitive (puisque les cellules adipeuses ainsi greffées vivront aussi longtemps que les tissus qui se trouvent autour d’elles).

Le prélèvement souvent réalisé au niveau du pubis lorsque celui-ci est gras permet en plus de désenfouir la base de la verge.

L’allongement s’effectue par libération partielle du ligament suspenseur du pénis qui va avoir pour effet de détacher le pénis du pubis et permettre son avancée de 2 à 4cm. Cet acte est réalisé par un chirurgien urologue au cours de l’intervention. Elle se pratique par une incision en Z sur le pubis à la base du pénis.

La péniplastie est habituellement réalisée sous anesthésie générale, avec une hospitalisation de 24h.

Le gain concerne essentiellement l’état flaccide et agit peu sur l’érection.

Le gain en épaisseur dépend de la qualité de la graisse et de sa disponibilité. Parfois des retouches chirurgicales avec rajout de tissu graisseux peuvent se révéler nécessaire.

Les résultats

Le gain en longueur est en moyenne de 2 à 4cm sans que l’on puisse prédire le résultat, en raison des conditions anatomiques.

Le résultat est apprécié dans un délai de 3 à 6 mois après l’intervention. Il est le plus souvent satisfaisant, chaque fois que l’indication et la technique ont été correctes.

Il existe une différence variable de 20 à 40% entre la quantité de graisse réinjectée et la quantité de prise de la greffe (résorption partielle).

Le but de cette chirurgie est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction.

Les risques, les modalités de la péniplastie, les suites opératoires, et le coût de l’intervention seront présentés lors de la consultation avec votre chirurgien. Une fiche d’information détaillée vous sera délivré au cours de cette consultation.

Tous ces aspects seront évoqués avec vous lors d’une consultation personnalisée qui sera à même de répondre à toutes vos interrogations.

Dernière modification : 05/11/2014