Une équipe au cœur de votre bien-être

Clinique Bretéché - Nantes

Lipodystrophie patients VIH

Les patients VIH peuvent voir apparaître des problèmes de lipodystrophies (trouble de la répartition des graisses sur le corps) en relation avec la prise de certains traitements antiviraux (+++ antiprotéases). Ces graisses peuvent être soit en excès (lipodystrophies d’accumulation), soit en diminution (lipoatrophies), les 2 situations pouvant exister chez le même patient dans des localisations différentes.

Afin de diminuer le risque de contamination du personnel soignant, la chirurgie ne sera réalisée que si la charge virale est indétectable.

La plupart des lipodystrophies d’accumulation VIH seront traitées par lipoaspiration. Seule la localisation abdominale est pris en charge partiellement par la sécurité sociale (voir lipoaspiration).

A noter qu’il existe une accumulation de tissu graisseux périviscérale non accessible à la chirurgie et qui participe à l’augmentation du volume abdominal.

La lipodystrophie d’accumulation VIH mammaire chez la femme peut être pris en charge partiellement si plus de 300 grammes de tissu mammaire est retiré par côté. La chirurgie de cette localisation correspond à une réduction mammaire classique .

La plus remarquable des lipoatrophies VIH est la lipoatrophie faciale avec un creusement des joues caractéristique. Il peut s’y associer une disparition des graisses au niveau de la région des tempes.

Le traitement peut être fait :

  • soit par injection de graisse
  • soit par injection de produits de comblement résorbables

Le traitement idéal, puisque durable, est l’injection de graisse (greffe de cellules graisseuses). Mais pour cela, le patient doit disposer de graisses à d’autres endroits du corps.

Le prélèvement peut être fait, soit selon la technique mise au point par le Dr Coleman (voir lipoaspiration) pour le visage, soit à l’aide du Bodyjet® Lipocollector® pour la région fessière(photos).

Une prise en charge partielle est possible pour le traitement de la lipoatrophie faciale. Dans les autres localisations aucune prise en charge n’est possible sauf exception. Le résultat définitif est obtenu à la fin du troisième mois.

Dans le cas de non disponibilité de tissus graisseux, on proposera au patient des produits de comblement résorbables : type Newfill® (acide polylactique) pour le visage avec un remboursement partiel possible (plusieurs séances sont nécessaires avant d’obtenir un résultat sur les lipoatrophies sévères) ou type Macrolane® (acide hyaluronique) pour la région fessière.

Dernière modification : 05/11/2014